Henri Maurice CAHOURS (1889-1974)
Alors qu’il n’est encore qu’au lycée, il entame des études aux Beaux-Arts d’Amiens, puis termine ses études à Lille. 
Il s’installe à Paris en 1911 à Monmtartre, le quartier des artistes. Il y reste jusqu’en 1965, année ou il se retire dans le midi. 
Il participe au salon des Artistes Français, aux Salons des Indépendants et les critiques et les collectionneurs sont au rendez-vous. 

  Poser une question / Ask a question
Store
  
Estimer le transport / Estimate the transport

Description

Henri Maurice Cahours peint les rues de Montmarrtre, mais se spécialise très vite dans les marines, paysages , scènes de genre de Bretagne.

Chaque année à partir de 1920, il part en Bretagne et fréquente en autre Dournenez
Les marines de l’artiste ressemblent à celle du peintre Marquet, avec palette bien tempérée, faite de quelques coloris subtils délicatement modulés, créant l’atmosphère contemplative.

Pourtant Cahours à produit des scènes de genres très animées, avec une touche vive, gaies, mouvementées et colorées ou toute l’âme de la Bretagne retentit.
Nous assistons ici à une procession nommée le pardon breton.

Un pardon est une forme de pèlerinage principalement rencontrée en Bretagne. Un pardon est organisé à une date fixe récurrente, dans un lieu déterminé et est dédié à un saint précis.
Le pardon comporte une messe et une procession en extérieur vers un lieu sacré suivant un parcours déterminé. Les reliques du saint et bannières font partie de la procession. Certaines processions peuvent être particulières : certaines sont circulaires (les troménies), d’autres peuvent avoir un parcours en mer.

Outre le cadre qui délimite la scène en triptyque, on distingue parfaitement la composition. La grand-mère et sa petite fille à gauche, au centre le début de la procession et à droite dans le fond l’église. L’artiste donne à voir au spectateur le bonheur des habitants. 

 

 

Informations complémentaires

Dimensions 50 × 104 cm
Plus d'offres pour ce produit!

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.