Mateo HERNÁNDEZ (1885-1949)
Granit noir en taille directe, pièce unique, signée « MATEO HERNÁNDEZ ».
Porte la mention « Talla Directa », datée 1919.
Porte la lettre P sur les côtés de la terrasse.
Hauteur 55 x Largeur 55 x Profondeur 20 cm
Circa 1919

© courtesy Galerie Nicolas Bourriaud

  Poser une question / Ask a question
Catégorie :
  
Estimer le transport / Estimate the transport

Description

Provenance : Collection Fernande Hernández, don de l’artiste ; collection Rimsky, offerte par cette dernière ; dans la famille depuis.

Expositions :  Salon d’Automne, Paris 1921 ; Mateo Hernández, Sociedad Espanola de Amigos del Arte, Madrid, 15 janvier-15 février 1927, n°26 ; Exposition des œuvres de Mateo Hernández , Musée des Arts Décoratifs, Pavillon de Marsan, février-mars 1928, Paris, n°36 ; Faune & flore exotiques dans l’art, le Louvre des Antiquaires, Paris, 25 juin-25 septembre 1983, n° 29 ; Bestiaire contemporain à Paris, Mairie du VIIe, Paris, juin-juillet 1985, n°17 ; Mateo Hernández, 1885-1949, catalogue d’exposition, Musée d’art et d’histoire, Meudon, 10 janvier-16 février 1986.

Bibliographie : René-Jean « Un sculpteur de pierres dures », Art et décoration, octobre 1924, p.107 pour une vue de l’œuvre au Salon d’Automne de 1921 ; Fernande Hernández, Mateo Hernández, sculpteur espagnol 1885-1949, Paris 1952, p. 33 ; Faune & flore exotiques dans l’art, le Louvre des Antiquaires, Paris, 25 juin-25 septembre 1983, n° 29, pl. 12 ; Mateo Hernández, 1885-1949, catalogue d’exposition, Musée d’art et d’histoire, Meudon, 10 janvier-16 février 1986, p. 30 ; J.C. Brasas Egido et L.B. Villarroel, Mateo Hernández, 1885-1949. Un escultor español en París, Junta de Castilla y León-Consejería de Educación y Cultura, Valladolid, 1998, p.61, fig.13 et pp. 206-207, fig. 84, cat.22.

Mateo Hernandez, né à Béjar dans la province de Salamanque, a fait avec son père son apprentissage de tailleur de pierre. Très jeune il s’intéresse au monde animal et fait preuve d’une grande maîtrise technique. Après un séjour à l’Ecole des Beaux-Arts de Madrid, il décide de se rendre à Paris en 1911. Il devient sculpteur animalier par vocation et trouve ses modèles au Jardin des Plantes, mais aussi dans son atelier où il vit entouré d’une ménagerie dans une vaste demeure de Meudon.

Ses modèles sont transposés dans les pierres les plus dures ou les plus difficiles à travailler : granit noir de Belgique, basalte, porphyre rouge, granit rose d’Egypte, granit vert, grès rouge de Strasbourg, diorite, schiste. Il aime le marbre, la pierre plus tendre et le bois exotique avec une préférence pour l’acajou de Cuba et le bois d’ébène du Congo. Maîtrisant toutes les techniques de taille, sa méthode consiste à dégrossir la matière sans points de repère, à coups de marteau ; il achève la pièce en travaillant les détails au ciseau jusque dans les moindres détails nécessaires et la termine en la polissant à la main.

Sa première exposition en Espagne se tiendra à Madrid en 1927. Il y montre 37 sculptures, toutes en taille directe qui remporteront un grand succès, avec des achats de la famille royale.

C’est un artiste dont toute réalisation est immédiatement reconnaissable par son aspect hiératique, à la sensibilité proche de celle des artistes de l’Egypte pharaonique. Notre Grue couronnée qui est un oiseau à l’envergure spectaculaire est ici représentée recroquevillée sur elle-même, dans une vision épurée et synthétique, qui met en valeur la limpidité des volumes et la sérénité de son expression.

Informations complémentaires

Dimensions 55 × 55 × 20 cm
Plus d'offres pour ce produit!

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.