Table d’apparat Renaissance

TABLE D’APPARAT D’EPOQUE RENAISSANCE À TIRETTES ET À PATINS AVEC ALLONGES DITE ‘À L’ITALIENNE’
ORIGINE : FRANCE, VAL DE LOIRE
Époque : Seconde moitié du XVIe Siècle, vers 1560-1580
Hauteur : 82 cm
Largeur : 78.5 cm
Longueur fermée : 141 cm – longueur ouverte : 265 cm
Bois de noyer blond
Bon état de conservation

Prix sur demande

FRENCH RENAISSANCE FORMAL TABLE SAID ‘A L’ITALIENNE’
ORIGIN: FRANCE, LOIRE VALLEY
Period: Second half of the 16th Century, Circa 1560-1580
Height: 82 cm
Width: 78.5 cm
Closed length : 141 cm – opened lenght : 265 cm
Light coloured walnut
Good state of preservation

 

 

POSER UNE QUESTION

 

ACHETER

 

Retour à la galerie

Retour à la boutique

Catégories : ,

Description

Beau modèle de table de la Seconde Renaissance Française, dite ‘à la du Cerceau’. Elle relève en effet d’un modèle proche des projets faits et publiés par Androuet du Cerceau au milieu du XVIe siècle pour architecturer le meuble.
Elle appartient à ce courant stylistique qui naît en Ile de France, dans le Val de Loire et dans le Lyonnais, où la composition est d’inspiration ‘classique’, toujours harmonieuse et sobre par réaction au style ultramontain qui prédomine alors dans les autres régions.
Plus sobre que les modèles en éventail, Lyonnais ou Bourguignons, cette table d’une grande élégance peut être en même temps d’apparat ou destinée au repas. Elle présente sept pieds reliés par trois colonnes centrales.
Conformément à la tradition de l’époque, les masses solides se disposent selon deux plans horizontaux parallèles : à la base du meuble, d’épais patins ornés de rinceaux feuillagés, sont reliés entre eux par une large entretoise à caisson ; alors que le plateau, à double épaisseur, du fait de la présence d’allonges, repose sur une ceinture sensiblement de la même hauteur que les patins. De la traverse, montent encore trois autres balustres qui soutiennent la structure. La table possède à chacune des extrémités de son plateau un jeu de tirettes et allonges dites ‘à l’italienne’ qui coulissent pour en doubler la longueur.
A la souplesse des lignes s’ajoutent les contrastes de couleur et de matière introduits par les pastillages : des arabesques de bois clair animent les parties latérales en ceinture.

La hauteur du plateau à 83 cm est la dernière caractéristique confirmant son authenticité.
Si l’invention de ce modèle de table est attribué sans certitude à Jacques Androuet du Cerceau, il est certain qu’elle ne copie aucun modèle italien. La rigueur de leur composition, l’équilibre de leur masse et l’utilisation scrupuleuse de l’art antique attestent que ces tables sont une création française de la seconde moitié du XVIe siècle.
On en fait d’ailleurs mention dès 1560 dans les comptes et les inventaires. Cette table à la décoration sobre et élégante est un bon exemple de la ligne générale et des nouvelles découvertes, mises en place à la Renaissance, particulièrement en France où la décoration restera plus maîtrisée qu’en Italie. Indépendamment de son dessin, la structure et le montage de cette belle table sont caractéristiques de cette époque. Ses
belles proportions, sa puissance et son traitement décoratif nous permettent de situer sa provenance dans le Val de Loire.

Bibliographie
Le mobilier domestique, Nicole de Reynier au CNMH
Le mobilier français du Moyen-Age à la Renaissance, J. Boccador


 

Beautiful table of the Second French Renaissance, said ‘à la du Cerceau’. It is in effect a model close to the projects designed and published by Androuet du Cerceau in the mid-sixteenth century to brings architecture to the pieces of furniture.
It belongs to this stylistic trend which was born in Ile de France, in the Loire Valley and in the region of Lyon, where the composition received classical inspirations, always harmonious and restrained in reaction to the ultramontane style which then predominated in other regions .
With a design more sober than the fan-tables, from Lyon or Burgundy, this highly elegant table can be used as a state-table as well as for meals. It has seven feet connected by three central columns.
Accordingly with the tradition of the second half of the 16th century, the solid masses are arranged into two parallel horizontal plans. At the base of the furniture, thick skates adorned with foliated foliage are connected by a large coffered strut. The top presents a double thicknes with the extensions and rests on a belt as large as the skates. Three other balusters rise from the sleeper and holds the structure. The table has at each end of its top a set of leaves said ‘à l’italienne’ sliding to double the length.
To the suppleness of the lines are added contrasts of color and materials introduced by the pastillages: scrolls of lightcoloured wood bring a dynamism to the lateral sides of the belt.

The height of the top reaching 83 cm is another characteristic confirming its authenticity.
If the design of this table is attributed without certainty to Jacques Androuet du Cerceau, it is certain that it does not copy any Italian model. The rigor of its composition, the balance of its mass and the scrupulous use of the ancient art attest that this table is a French creation of the second half of the sixteenth century. Mentioned of these tables are found as early as in 1560 in the accounts and inventories.
This table with a sober and elegant decoration is a fine example of the general line and new discoveries established during the Renaissance, especially in France where the decoration remained more restrained than in Italy. Independently of its design, the structure and the assembly of this beautiful table are characteristic of this period. Its fine proportions, its aesthetic power and its decorative treatment allow us to precise its provenance to Loire valley.

Bibliography
Le mobilier domestique, Nicole de Reynier au CNMH
Le mobilier français du Moyen-Age à la Renaissance, J. Boccador