Plat à bord contourné en faïences des Islettes

Plat à bord contourné en faïences des Islettes à décor polychrome au centre d’une girafe avec son gardien noir sur une terrasse de verdure, un palmier à gauche. Bordure ornée de peignés.
Vers 1830. Diamètre : 26,5 cm.

5 800 €

Faience round dish with polychrome decoration of a giraffe with a young man.
FRANCE, Les Islettes. Circa 1830. 19th century.
Diameter : 26,5 cm or 10,4 po.

 

 

 

POSER UNE QUESTION

 

ACHETER

 

Retour à la galerie

Retour à la boutique

Catégories : ,

Description

La girafe est perçue au XIXe siècle comme l’animal exotique par excellence. Munie d’une taille extraordinaire et d’un cou d’une longueur hors du commun, cette girafe de deux ans et demi nous vient de Nubie. Elle fut un cadeau du Pacha Mehemet-Ali au roi de France Charles X. Elle fit donc un long voyage.
Embarquée sur un bateau de la ville d’Alexandrie, elle débarqua au port de Marseille au mois de novembre 1826. Elle fut alors escortée par le directeur du musée du Jardin des Plantes de Marseille à Paris, sur un chemin planifié à l’avance afin de montrer au peuple la première girafe marchant sur le sol français.
La girafe et son escorte arrivèrent le 30 juin 1827 au cœur de la capitale sous le regard ébahi des parisiens, avant d’être présentée à Charles X à Saint Cloud. Une fois la visite royale effectuée, elle fut logée au Jardin des Plantes de Paris, où elle vécue paisiblement pendant plus de vingt ans.


 

In the 19th century, the giraffe is seen as the archetypal exotic animal. Provided with an extraordinary size and with a neck of an outstanding length, this giraffe of two years comes to us from Nubia. It was a present of the Pasha Mehemet-Ali to Charles X, the King of France. Thus, it made a long journey. Embarked on a boat of the city of Alexandria, it landed in the port of Marseille in November 1826. Then, the giraffe was escorted by the director of the Museum of Jardin des Plantes from Marseille to Paris.
The giraffe and its escort arrived on June 30th, 1827 in the heart of the capital under the admiring glance of the Parisians, before being presented to Charles X in Saint-Cloud. Once the royal visit was made, it was accommodated in the Jardin des Plantes of Paris, where it lived peacefully during more than twenty years.