Skip to main content
Carré Rive Gauche
Galerie Arcanes
Twentieth century arts and Design

Galerie Arcanes
11 rue de Lille
75007 Paris
France
T. +33(0)1 40 20 49 59

www.galeriearcanes.fr
info@galeriearcanes.fr

News of the Gallery

JACQUES OWCZAREK,
sculptures
 
Exposition du 27 novembre 2014 au 24 janvier 2015.

 

 

Texte galerie

Established in January 2003, the Gallery Arcanes is located in the heart of the “Carré Rive Gauche” a well known antic-dealers district in Paris 7th. She combines three partners, Anne Deconinck and Geoffrey Renaud. They forged their work experience for 15 years in the Auctions of Drouot as well as in the Paris Flea Market. Specialized in the Decorative arts of the XX th century ( 1920-1970 ), the Gallery shows the various ornamental currents of this century.

She presents the best of the decorators and the cabinet makers, documentations or origin in the support. The Gallery exhibits at the same time decorators qualified “safe value” but also attempts to promote creators less known by the general public or the periods of their creation less mediatised.

The ceramic of the XX th century is also very present in the gallery Arcanes, the intention being to emphasize the great masters of the enamel.

The Gallery shows all year long Valérie Hermans and jean Girel’s ceramic work. Both are contemporary French artists.

Main decorateurs : Jacques Adnet, André Arbus, Dominique, Paul Dupré-Lafon , Serge Mouille, Janette Laverrière, Maxime Old, Louis Sognot, Jacques Quinet, Eugène Printz, Jean Royère, Mathieu Mategot, Charlotte Perriand, Jean Prouvé, Raphaël…

Italian design of the 70’s : Gamberini, Gufram, Ico Parisi, Nucleo, Sormani, Superstudio...

Céramists : Emile Decoeur, George Jouve, Emile Lenoble, Henri Simmen, Pierre Bayle, Ben Lisa, Valérie Hermans and Jean Girel.

PAST EXHIBITIONS


Valérie Hermans et Jean Girel
octobre 2012

Exposition des œuvres récentes de Valérie Hermans et Jean Girel. Musée Faure, Aix-Les-Bains, du 5 octobre au 19 décembre 2012


Hermans Valérie
22 novembre 2012 - décembre 2012

Exposition des porcelaines.

Nouvelles pièces réalisées en 2012.
«Avec la très haute température, une bonne part de la couverte est absorbée par le tesson, qui devient lui-même la surface de la pièce. Il n’y a plus tout à fait un corps et une couverture, mais une masse comme densifiée par le feu. Une masse, c’est-à-dire une forme, rien qu’une forme, qui doit trouver sa tension en elle-même plutôt que dans son habillement. Cette prise de distance apparente avec la céramique n’avait en fait qu’un but, retrouver ce qui en fait l’essence même, l’art du feu. Et les pratiques de cuisson que j’exploite à cette fin vont peut-être me permettre un jour de réinvestir le monde des couvertes claires, ivoire et céladons, en leur apportant ce qu’elles attendaient, au-delà de leur nature de liquide terrestre : la part du feu.»